Animé-Land


 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hwang Jini

Aller en bas 
AuteurMessage
Faye
Administratrice
Administratrice
avatar

Galerie : Galerie de la Faye
Féminin Messages : 1545
Date d'inscription : 28/11/2009
Age : 34
Localisation : Au boulot

MessageSujet: Hwang Jini   Dim 16 Oct - 16:57


Titre : Hwang Jini
Pays : Corée
Chaine de diffusion : KBS
Année : 2006
Episodes : 24
Genres : Drame, Historique, Romance
Réalisateur : Kim Cheol-gyu
Acteurs principaux : Ha Ji Won (Hwang Jin Yi / Myeong Wol), Kim Jae Won (Kim Jeong Han), Kim Yeong Ae (Baek Mu),Wang Bit Na (Bu Yong), Ryu Tae Jun (Byeok Gye Su), Jang Geun Seok (Kim Eun Ho)


Au 16e siècle, durant la Dynastie de Joseon, une gisaeng* donne naissance à une enfant qu’elle nomme Hwang Jini. Prédestinée à devenir à son tour une humble gisaeng, Hwang Jini livre sa vie à un amour sans limites pour la musique et la poésie. Sa passion, son combat contre les inégalités entre homme et femme et sa volonté de ne jamais capituler face aux préjugés la font rapidement jouir d’une grande renommée. En devenant le témoin de la vie d’une des plus grandes gisaeng, et une artiste de grand talent, chacun pourra trouver un nouveau sens aux mots « générosité » et « altruisme ».

*Gisaeng : courtisanes coréennes, elles jouent un rôle important, dans la culture coréenne traditionnelle de la Dynastie de Joseon. La plupart sont employées à la Cour, mais elles furent peu à peu introduites dans les grandes demeures provinciales. Elles maîtrisent la poésie en ver et en prose. Toutefois, leur talent est très souvent ignoré à cause de leur statut social peu élevé.





Hwang Jini, c'est un drama à la plastique irréprochable : décors, costumes d'époques, coiffures, maquillages... Tout est magnifique mais peut-être un peu trop propre. En effet, même dans les bas quartiers de la ville, même si les habitants portent des vêtementsdans les tons gris et beiges, pour bien marquer leur différence sociale, ça reste un peu trop propre. Ca reste du détail mais ça a son importance tout de même.

Mais surtout, ce drama brille par son scénario. A l'instar de la Hwang Jini enfant des premiers épisodes, on est fasciné par la face visible des gisaeng, ces femmes gracieuses, pratiquant les arts et vêtues de belles robes en soie. Cet univers ne peut qu'attirer une enfant orpheline vivant dans un temple. Déjà jeune, elle va faire preuve d'une grande force de caractère lui permettant finalement d'intégrer la troupe des gisaengs et ne vivant que pour les arts. Ainsi, elle excèle dans la danse, étant meilleure dans ce domaine que toutes ses autres compagnes en formation, mais est aussi trè bonne musicienne et poétesse. Bref, c'est un petit bijou pour la troupe et pour Baek Mu, la fille qui lui permettra de prendre sa revanche sur Mae Yang, directrice de la troupe royale et sa meilleure ennemie.

Tout aurait été parfait si Hwang Jini n'avait pas fait connaissance avec l'amour. Pendant la première partie du drama (environs 8 épisodes), on voit notre héroïne s'éveiller à l'amour. Elle finit par accepter les sentiments de Kim Eun-ho, fils d'un noble. Bien sûr, cet amour va rencontrer de nombreux obstacle et notamment la différence de classe. Les ginsaeng peuvent sans problèmes être les maitresses de noble mais en aucun cas une épouse officielle.

Il est vrai, cet amour naissant entre Jini et Eun-ho est des plus touchants mais on sent bien que les deux personnages ne sont pas conscients des réalités et sont encore bien jeunes. Ils essaient désespéremment de lutter contre la société qui leur interdit de s'aimer au grand jour mais on sent bien que le tout est voué à l'échec. La famille d'Eun-ho s'oppose à notre couple mais également Baek Mu pour laquelle il est hors de question de perdre Jini promise à un destin brillant dans les arts.

L'issue tragique de son premier amour conduira à construire la ginsaeng connue sous le nom de Myeong Wol et que tout les nobles s'arrachent. Mais même si elle s'adonne finalement aux arts, ce ne sera que pour assouvir sa vengeance envers le Monde qui lui a pris son amour. Une transformation s'opèer donc en elle et elle devient une personne beaucoup plus fermée et ne pensant qu'à la vengeance. Elle est prête à utiliser toutes les personnes qui pourront l'aider à obtenir ce qu'elle veut : sa revanche sur Baek-Mu. C'est également avec ce changement de personnalité qu'elle devient cette courtisane que tout le monde s'arrache et veut comme accompagnatrice musicale. Elle devient donc un être froid et calculateur.

Heureusement, une nouvelle rencontre réveillera son coeur endormi et lui permettra de retrouver les sentiments qu'elle avait perdu. Bien sûr, elle ne vivra pas un amour sans obstacle mais cela reste tout de même beaucoup plus intéressant que son premier amour. Son personnage a gagné en maturité et cela se ressent dans sa façon de vivre son nouvel amour, même si la naïveté n'est pas non plus toujours oubliée.

Outre l'histoire centrée sur les deux relations amoureuses, le drama vaut également pour ses nombreuses scènes de danse traditionnelle. La rivalité entre Baek Mu et Mae yang leur font créer des danses magnifiques et c'est un vrai bonheur que de regarder ces spectacles de danse traditionnelle coréenne. Ici, les costumes jouent un rôles essentiel et il faut bien reconnaitre que toutes les actrices rivalises de grâce et de beauté lors de ces scènes. La rivalité entre Baek Mu et Mae Yang se transmet également à chacune de leur disciple. Ainsi, Bu Yong, la disciple de Mae Yang se révêle un personnage très intéressant. Sa maîtresse ne lui dira jamais à qu'elle point elle l'aime et reconnait ses qualités de danseuses, ce qui la conduira aux pires forfaits afin d'arriver à ses fins, cherchant même à prendre sa place de directrice de la troupe royale à Mae Yang. Le personnage de Bu Yong, malgré les coups bats et complots qu'elle entreprend est des plus touchant : sa quête de reconnaissance, son amour sans lendemain pour un homme qui ne partage pas ses sentiments ainsi que son sentiment de rivalité envers Jini en font un personnage tourmenté et complexe.

La découverte du monde des gisaengs est également intéressante. On plonge dans un univers exclusivement féminin et en même temps très dur. On suivra ainsi plusieurs destins, une jeune fille devenue ginsaeng afin de nourrir sa famille mais qui n'a aucune reconnaissance envers elle, une autre qui tombe enceinte d'un noble qui n'a aucune considération pour elle... On découvre ainsi une face cachée pas très reluisante car vivre des arts à un revers, il faut également satisfaire ces messieurs. La frontière est d'ailleurs mince entre simple prostituée et ginsaeng, on le ressentira d'ailleurs d'une manière forte dans une scène du drama. Et à côté des aléas de la vie, ces filles doivent également travailler sans relache la danse, le chant, la musique afin de se faire une place dans la société et voir leur troupe reconnue afin de pouvoir vivre décemment, même si le statut des ginsaeng n'est pas des plus élevé dans la société, à peine au-dessus des esclaves, à la différence qu'elles peuvent approcher la hute société et peut-être espérer un jour devenir la maitresse d'un noble.

Ce drama est une véritable réussite. Le jeu des acteurs est juste et vraiment très bon pour un drama. Les sentiments retranscrits sont très réalistes et ne peuvent que toucher le spectateur. Toutefois, même si la vie de Hwang Jini est plutôt dramatique, ainsi que celle des personnages secondaires, on ne tombe jamais dans le misérabilisme, ce qui en fait un grand drama. Très belle fresque historique, abordant plusieurs sujets. A découvrir absolument, même pour les non-amateurs de dramas historiques, il pourrait vous faire changer d'avis.

_________________
Terre de Manga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredemanga.com
 
Hwang Jini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hwang Jin Yi
» Hwang Shin Hye
» HWANG Mi Ri :D
» La petite nouvelle!
» Swiss Go Camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animé-Land :: Animé-Land :: Les fiches dramas :: K-Dramas-
Sauter vers: